Qui est la Minnie ?

Bonjour à toi qui ouvres cette page, quelle personne intelligente tu fais à naviguer sur mon blog ! Oui intelligente car tu vas maintenant découvrir un univers délirant et doux, le mien, celui de la Minnie ou de Marjorie pour les intimes.

Du haut de mes 25 années de vie, j’écris actuellement un livre sur l’expatriation à New York, si vous avez le courage de tout lire jusqu’à l’épisode 1 vous comprendrez que c’est là-bas que tout a commencé, puisque j’y ai crée ce site quand j’y ai vécu pour un stage durant mes études… Sur un ton décalé, dans un méli-mélo d’émotions, mon livre à paraître reprendra l’idée des épisodes du Frenchy à New York, c’est pour cela que certains d’entre eux sont coupés, j’en suis navrée et je comprends votre frustration mais patience les amis (tu permets que je t’appelle mon ami, non?), le livre de la Minnie arrive…

Pour plus de suivi de mes aventures, partage de la communauté et autre, rendez-vous sur la page Facebook !

Pour plus de photos et de reportages d’histoires, rendez-vous sur mon compte Instagram!

 

Maintenant, si on devait expliquer le pourquoi et comment de ce blog,  voyons…

Tout a commencé avec ma passion bizarre pour l’écriture. Petite, j’écrivais déjà des histoires de sorcières vivant cachées dans un immeuble qui préparaient des potions magiques rendant les gens laids. Il fallait être sacrément tordue déjà à 8 ans…
Ma maman trouvait ça vachement bien. Du coup j’ai continué mes histoires pour ma plus grande fan. Ça a pris une tournure un peu plus sérieuse avec le temps. Je me suis dit qu’un jour, j’écrirais un roman…

Non, ça n’a pas démarré comme ça.

« Mon dieu mais toi ils t’arrivent toujours des trucs invraisemblables, tu me fais bien rire, si tu écris un Blog un jour j’adhère direct ».

Voilà comment ça a commencé. Cette phrase, je l’ai entendu moult fois. Et en arrivant à New York, j’avais mis un rituel en place: chaque semaine, j’enverrai un récit de mes aventures new yorkaise à mes anciens collègues de Disney. Histoire de continuer de les faire marrer à distance.

« Tu devrais écrire un blog ». « Maman, un blog c’est pour les minettes mal dans leur peau. Rien que le nom ça sonne superficiel. Répète-le plusieurs fois d’affilées: Blog blog blog blog blog. Tu vois comme c’est ridicule? »

Et puis après tout, ce n’était pas si bête. Si ma vie de grand écrivain démarrait par un blog? Entre les romans de mes 8 ans morts dans l’anonymat avant l’heure et mon super roman de femme accomplie, il pourrait y avoir un blog. Comme ça l’air de rien. Après tout, les mails que j’envoyais avaient l’air de trouver un public. Alors il s’appellera Une Minnie à New York, parce que tout a véritablement commencé par les mails dont les destinataires avaient fait de ce petit nom ton surnom officiel. Et que tout a commencé aussi par une passion pour le monde de l’enfance, là où tout est beau, là où il n’y a pas de clichés, pas de tabous dans les mots, et là où l’imaginaire n’a aucune limite…