Episode 35 : La naissance de la Pomme (2/4)

La naissance de la Pomme – Partie 1

(…)

10 janvier 2018.

« Ecris ton livre ». 

Don’t panic, please.

Trois mots très simples. Trois mots dont j’avais besoin pour me lancer. Je prépare alors le plan de mes 6 prochains mois de vie. Trois axes à cogiter : un plan de financement sans job rémunérateur à temps plein, un calendrier d’écriture, et un autre calendrier pour ce que j’appelle des « rendez-vous pros », soit des salons, des contacts avec d’autres auteurs etc. Il faut dire que l’écriture est un vaste monde que je ne connais pas. Moi j’ai juste dit « je veux écrire un livre », pour le reste, tout est à faire. C’est comme si vous vouliez construire votre maison, vous avez le plan et les matériaux mais aucune idée des fondements, des lois ni des détails pour que tout s’harmonise bien. Je présente mon plan bien élaboré à mes parents trois jours plus tard, car même si je suis une adulte, épanouie et mature, j’ai toujours besoin de leur soutien. Je pensais qu’ils ne comprendraient pas, me dissuaderaient, d’où l’envie de présenter un plan qui tient la route. Au dessert du déjeuner familial, je me lance :

« Je vais écrire un livre, mais seulement pendant 6 mois ! Ce n’est rien à l’échelle d’une vie hein ? En plus je vais faire des missions d’intérim pour avoir des sous, et aussi je prévois de participer à ça, contacter un tel, etc.»

Je pensais qu’ils ne comprendraient pas. Il n’a fallu que quelques minutes pour avoir leur retour :

« Tu sais ce que je pense des gens qui ont des idées… Fonce»

Les mots de ma mère, décidément… Il n’y a pas de doute, «elle sait». Elle a toujours tout su, de toute manière. Même mon père, de caractère plutôt prudent, m’encourage. Jakpot.

***********************************************************

Retour en arrière, retour au « Tu », quelque part en janvier 2018 où ces mots ont été écrits, je ne sais plus quand, je ne sais plus où…

« Ahhhhhhhhhhhhhhhh »

Ca, c’est le son du cri de la joie quand la chose a été rendue officielle. Tu commences un nouveau projet de vie. Nouveau Boulot, nouveau quotidien, nouvelles ambitions, nouveaux challenges, nouvelle routine. Tu es dans un drôle de mélange de sentiments, tiraillé entre excitation et peur. Tu ne sais pas vraiment ce qui t’attends, d’où ce stress positif.

Dans un job salarié au moins, tu es censé être un minimum encadré. Ce n’est peut-être pas plus facile, mais c’est un minimum rassurant de savoir que pour ton premier jour, il y aura quelqu’un pour t’accueillir. Dans ce projet tu es complètement auto-entreprenant, tu te retrouves totalement… seul.

« Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh »

Ca, c’est le son, encore plus strident que le premier, du cri de peur émis par ton cerveau ou de tes tripes (tout est remué là-dedans) quand tu as vraiment réalisé : tu commences un nouveau projet de vie, dans lequel le seul et unique patron sera la même personne que le seul et l’unique employé. Toi-même. Ça semble être le pied dis comme ça : personne pour te faire ch*** ! Oui mais du coup, quand ça ne marche pas, la seule personne à qui tu peux en vouloir… c’est à toi. Tout de suite, le challenge devient plus grand : tu crées ta propre activité, ton propre rythme. Par où on commence alors ?.

« Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh »

Je vais écrire un roman. Aucun support, aucun contact, aucune aide, aucune rentabilité, simplement une idée qu’il faut matérialiser. J’ai sauté dans un grand précipice et je ne sais pas trop où ça va me conduire. Seulement voilà, j’ai sauté.

***********************************************************

« Le seul truc dommage, c’est que tu vas perdre des trimestres de cotisation à la retraite». 

Ahh quand même ! Papa reste pragmatique, cet engouement sans aucun «mais» était presque inquiétant. Mais si ce n’est que ça, je devrais pouvoir y faire face…

« Ah, enfin ! Ce n’est pas trop tôt. Tu viens de saisir le fruit de la tentation : la pomme est là, dans ta main, elle est si appétissante… Qu’est-ce que tu attends, encore ? Il ne te reste qu’à croquer dedans à pleine dents.« 
Un Croc dans la Grosse Pomme

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.